Le cours de cuisine

Publié le par clairette

Coucou amis gastronomes et gastronomettes,

hier nous étions au restaurant  Baldinger à Lapoutroie pour profiter enfin du cours de cuisine qui m'avait été offert par la famille à l'occasion de mes 25 ans. Nous avons été agréablement surpris .

Le cours se déroule pendant 2 heures, durant lequel 2 cuisiniers se succèdent pour réaliser deux plats devant nous, en nous donnant toutes les explications et répondent très ouvertement à toutes nos questions. L'un d'eux était le patron du restaurant et l'on s'entait bien qu'il était passionné. 

Ensuite, l'on descend à la cave du restaurant où il n'y a pas moins de 4500 bouiteilles, pour y rencontrer un viticulteur et déguster en apéritifs 2 de ces vins. Cette fois ci il s'agissait de Dirler-Cadé de Bergholtz ce qui a ravi Laurent car il comptait bien lui rendre visite d'ici peu.

De retour dans la salle du restaurant nous nous installons à table pour déguster les plats expliqués lors du cours. Le groupe du cours était composé de 11 personnes. Nous avons donc tous mangé ensemble, avec le viticulteur, qui avait ramené les vins pour accompagner le repas. 

Le groupe se montrant très intéressé par le foie gras lors du cours, le chef avait décidé de nous rajouté au menu une dégustation de son foie gras maison. Du coup il y a eu:
 - amuse-bouche
 - le foie gras cru
 - l'entrée qui était un foie gras poêlé, compotée de mangue et sauce au jus de pomme
 - le plat: Saint Pierre sur peau grillée, compotée de fenouil, réduction au "baranis", tempura d'oignons rouges
 - le pré-dessert : pana-cotta à la violette
 - le dessert : mascarpone au pralin avec un biscuit imbibé de whisky, et du crumble pralin
 - le post-dessert accompagnant le café.
 
Bref c'était terrible !!!!

On vous recommande vivement d'y aller, voici leur site  et les photos : 
http://www.faude.com/faude-fr/restaurants-faude-traditions.htm



(Si la vidéo ne fonctionne pas voir les photos dans l'article suivant)

Maintenant il faut qu'on s'entraîne !!

 

Publié dans strimi.clairette

Commenter cet article