Nancy et mes macarons maison

Publié le

coucou la jeunesse,

me voilà de retour d'une semaine à Nancy pour formation. Je commence un peu à en avoir marre mais bon courage c'est bientôt fini. Alors pour voir les choses du bon côté je vous propose une découverte des spécialités du coin, mais avant (j'en suis comme même très fière alors je le montre), voici les derniers macarons que j'ai fait :

undefined

je les ai fait pour l'anniversaire de Pascale et Régis. Pour cela je me suis inspirée du livre de Stéphane Glacier sur les macarons. Alors il y a les macarons au chocolat, à la confiture, noix de coco / nutella, et banane.

Bon, revenons en aux spécialités de Nancy :
 

Les Mirabelles

Selon J. Pierre Coffe, chroniqueur gastronomique: " Le bonheur existe, je l'ai rencontré. Il pèse 14,3 g (noyau compris) et vient de Lorraine.
On sait seulement que la Lorraine est la seule région au monde où se rencontre une aussi forte densité de mirabelliers... 

Bouchées à la reine Marie Leczinscka

C'est à Marie Leczinscka, fille de Stanislas et femme de Louis XV, que l'on doit la recette des bouchées à la reine.
 

La bergamote

La bergamote est l'emblème gourmand de Nancy. Spécialité exclusive de la cité ducale, ce bonbon translucide et doré est né au milieu du XlXème siècle.


Baba au Rhum 

" Stanislas Lecsczinski, ancien roi de Pologne et Duc de Lorraine, trouva un jour son kouglof, dont il raffolait, un peu trop sec. Il demanda qu'on lui apportât une saucière de vin de Malaga, peut-être parce qu'il se souvenait d'un gâteau polonais, à la farine de seigle, arrosé de vin de Hongrie. Il goûta, réfléchit puis renvoya la saucière en cuisine afin que l'on perfectionnât ce sirop avec du safran.
Goûtant de nouveau et trouvant cela fort à son goût, il demanda que l'on en fît un gâteau à part entière et que l'on le lui présentât souvent.
Sa lecture favorite du moment étant Les Mille et une nuits, il appela tout naturellement ce nouveau gâteau Ali-Baba. "

Macarons

Le macaron de Nancy, apparu en 1793, doit son origine à deux religieuses bénédictines, rebaptisées Soeurs Macarons. Leur secret de fabrication fut précieusement gardé et transmis au cours des siècles. Le dépositaire actuel du secret continue d'apporter tous ses soins à ce succulent gâteau dont la renommée est unanimement reconnue.

Madeleines

Les madeleines, exportées dans la France entière et au-delà, ont été créées à Commercy par Madeleine qui remplaça le pâtissier de Stanislas, celui-ci ayant rendu son tablier lors d'une réception organisée par le Duc de Lorraine. Madeleine, simple soubrette, le remplaça et prépara le seul gâteau dont elle connaissait la recette familiale : le roi et ses invités s'en régalèrent si fort, et cette recette de ménagère n'ayant pas d'appellation, Stanislas décida de l'appeler du nom de sa servante "Madeleine".

Potée Lorraine

Son nom rustique l'indique assez. La potée n'est pas un met des grands restaurants ; c'est à l'origine une nourriture paysanne. Plat traditionnel, presque quotidien, des bons villageois lorrains.

La Quiche Lorraine

La quiche lorraine fait son apparition sur les tables nancéiennes dès 1586. La quiche lorraine était faite autrefois de pâte levée (ou pâte à pain) et recouverte d'oeufs et de crème.

Vins des côtes de Toul

Au siècle dernier, le vignoble lorrain était plus étendu que l'alsacien avant l'épidémie de phylloxera qui dévasta vers 1890 les plants de vigne. C'est le Toulois qui est à l'origine de ce renouveau depuis 20 ans.

Bon après cette dose de culture à+

Publié dans strimi.clairette

Commenter cet article