Un peu de culture....d'ostréiculture (huîtres gratinées au curry)

Publié le par clairette

COUCOU LES AMIGOS !

comment ça va? Merci pour vos commentaires et Lilee tu imagines bien que le site de l'OM m'a été imposé sous la torture.

Aujourd'hui c'est foot ( pour ne pas changer! ) alors pendant que l'homme joue avec sa baballe, parlons cuisine ! (d'ailleurs bravo les gars, victoire du FCS 5-1)

Hier soir, avec Strimi, nous avons testé les huîtres.  Voici quelques conseils si ce plat vous intéresse pour les fêtes de fin d'année :  

     

 La recette testée pour vous ( et pour nous surtout)

Huîtres gratinées au curry


Ingrédients (pour 4 personnes) :
 
36 huîtres creuses plutôt grosses ,
3 belles échalotes hachées fin  - huile d'olive ou beurre , un peu de curry
, vin blanc sec ou pétillant ou champagne (ce que vous avez d'ouvert), poivre, 1 cuillère à soupe de crème fraîche, 1 cuillère à soupe de gruyère râpé

Préparation :
Faire très rapidement suer les échalotes hachées dans une petite casserole pendant 1 mn en mélangeant sans cesse.
Les recouvrir à hauteur du vin ; poivrer, ajouter le curry en poudre. Laisser réduire le liquide à petit feu.
Pendant ce temps, ouvrir les huîtres, jeter la première eau et les caler dans un plat à four.
Enlever la casserole du feu, laisser tiédir un peu, ajouter la crème et le râpé, mélanger et verser 1 cuillère à café de ce mélange sur chaque huître. Faire gratiner rapidement sous le grill du four et servir.
Bon appétit ! 

Un peu de doc ...Bien préparer les huîtres

Plus une huître est résistante à l'ouverture, plus sa garantie de fraîcheur est grande. Elle se conserve, chez vous, 8 à 10 jours à compter de la date de sortie de l’eau (date indiquée sur la bourriche), dans une pièce sans variation de température (cave, garage) ou dans le bas du réfrigérateur, disposée à plat (elle doit pouvoir garder son eau). C’est au bout du troisième jour qu’elle offre toute sa saveur.

 L'huître s'ouvre par une légère incision du côté arrondi de la coquille qui permet de sectionner le muscle adducteur. Ceci ne se fait pas au dernier moment, contrairement à ce qui se pratique couramment, mais une demi-heure avant de le déguster. Conseil important : jetez la première eau et laissez-lui le temps de « refaire son eau ». L'huître n'en sera que meilleure. Surtout, ne la conservez pas sur de la glace. Le froid casse les flaveurs de l'huître comme il casse celles du vin.

Bien les servir  

L'huître est considérée comme une entrée. Très nourrissante, on doit la servir en petite quantité, pour se mettre en appétit et non pour s'alourdir.

  Strimi vous conseille de déguster les huîtres avec un vin blanc très sec, peu fruité comme un Muscadet, un Chablis, un Meursault, un gros-plant, un bordeaux blanc, ou avec certains rouges peu tanniques. L’huître côtoie avec panache le champagne rond et suave.

La séléction du sommelier Strimi : un Quincy Vignes d'Antan de Jacques Rouzé, année 2004, qui vous envoutera par ses parfums de pamplemousse rose, d'agrumes et ses senteurs de bonbons anglais; un vin complet gras et puissant avec finesse et race. 

 Jus de citron et mois en "R"
La tendance à arroser l'huître d'un filet de citron remonte au temps où le transport était encore très long et il suffisait de presser quelques gouttes d'un citron sur l'huître pour la voir se contracter; cette pratique déterminait si l'huître était encore bien vivante et pouvait être consommée sans risques. Il en va de même pour la coutume de dire que l'huître ne se consomme que durant les mois en "R", c'est-à-dire de septembre à avril parce qu'anciennement, il était plus difficile de se procurer des huîtres fraîches durant les mois chauds, toujours à cause du transport. De nos jours, l'huître est sur notre table 12 mois par année
Bien les cuisiner

 

 

 

 


  Crue (et vivante) avec du citron, du pain et du beurre salé, ou chaude. Ce mode de préparation s'adresse à tous ceux qui n’aiment pas l’huître crue. Très franchement le goût iodé n’est plus vraiment présent, l’huître est alors morte, vous pouvez la couper et la manger comme les moules. C’est l’assaisonnement qui donne tout le goût.  Modes de cuisson : à la vapeur, au four, en potage, sur la braise... II existe de multiples recettes.

Température de service idéale : 8 °C. I Durée idéale de cuisson : 5 minutes.

Publié dans ça sent la mer...!

Commenter cet article

Anne Laemmlé 07/11/2005 22:24

Tout le monde a l'air de s'y connaître en huître ! Moi, pas du tout. Par contre les photos donnent envie d'y goûter.

Vivement le prochain séjour en Bourgogne, que Laurent se retrouve derrière les fourneaux.

vinz et lilee 06/11/2005 20:18

pour être plus clair, le numéro correspond donc à la catégorie de poids de l'huitre et dc de sa taille...
C'est bon comme ça strim????

vince l'ami des huitres 06/11/2005 20:08

En fonction du mode de dégustation prévu, reportez-vous au classement de l'huître. Plus le numéro est petit, plus elle sera grosse. Ainsi l'huître n° 0 est la plus grosse des creuses (la plus grosse des plates étant la n° 00 ou n° 000) tandis que la n° 5 sera la plus petite. Préférez les n° 5 pour un apéritif, les n° 3 ou 4 pour une entrée. Prévoyez alors 9 à 12 pièces par personne, ou seulement 6 sur un plateau de coquillage. Les plus grosses (n° 0, 1 et 2) sont idéales pour la cuisson ; là aussi, 6 pièces sont nécessaires pour satisfaire chaque convive.

trop facile !!
vive les huitres !!